ok Nous utilisons des cookies sur notre site pour vous permettre le meilleur service possible. Plus d'informations peuvent être trouvées ici.

Architecture Verte-icale : Les plantes conquièrent les métropoles

Hamburg, juin 25, 2013 - L’architecture se trouve face à un tournant : En temps de changement climatique et de manque de ressources, la construction écologique, la durabilité et l’efficacité énergétique deviennent de plus en plus importantes. Des architectes révolutionnent leur métier en développant des toits-terrasse verts spectaculaires, des murs végétalisés et des systèmes d’aération naturels. Dans les prochaines années, un vert profond d’arbres, de plantes et de vrilles conquerra peu à peu les façades stériles des grands immeubles dans nos métropoles grisâtres, et créera un tout nouveau paysage urbain.

L’architecture se trouve face à un tournant : En temps de changement climatique et de manque de ressources, la construction écologique, la durabilité et l’efficacité énergétique deviennent de plus en plus importantes. Des architectes révolutionnent leur métier en développant des toits-terrasse verts spectaculaires, des murs végétalisés et des systèmes d’aération naturels. Dans les prochaines années, un vert profond d’arbres, de plantes et de vrilles conquerra peu à peu les façades stériles des grands immeubles dans nos métropoles grisâtres, et créera un tout nouveau paysage urbain.

Actuellement, c’est surtout un projet qui symbolise la tendance vers l’Architecture Verte : le complexe Bosco Verticale – la forêt verticale. Sur deux grands immeubles croissent autant d'arbres que dans une forêt de 10.000 m². Ainsi, une oasis verte naît au milieu de Milan. A l’occasion de l’achèvement imminent de ce projet prestigieux, Emporis, fournisseur international de données sur les bâtiments, a assemblé les exemples les plus spectaculaires de l’Architecture Verte.

L’idée d’utiliser des plantes dans la structure d’un bâtiment n’est pas du tout nouvelle. En 1992 déjà, Ken Yeang, éco-architecte auto-désigné, a posé les premiers jalons pour l’Architecture Verte en construisant la tour Menara Mesiniaga à Subang Jaya, en Malaisie. Grâce à sa façade unique qui garantit une aération naturelle et à sa végétation généreuse sur chaque étage, la tour est un travail de pionnier écologique et passe pour le premier grand immeuble bioclimatique du monde.

Entre-temps, le défenseur le plus connu de la « ville verte » est le bureau d’architectes singapourien WOHA. Ses grands immeubles « respirants », surnommés « Sky Villages », sont des modèles pour l’architecture durable dans le monde entier. Surtout à Singapour, une ville avec une densité de population parmi les plus hautes du monde, ses projets donnent un signal clair : La nature reconquiert la ville. Ainsi, le plus nouveau projet de WOHA, le complexe de bureau et d’hôtel PARKROYAL on Pickering, sera absorbé par les plantes dans un avenir très proche.

Des entreprises internationales ont, elles aussi, découvert le principe de l’Architecture Verte afin d’offrir à leurs employés un environnement de travail naturaliste et sain. Après qu’Apple, Facebook et Google ont publié des plans pour des nouvelles agences centrales, Amazon a récemment présenté un concept spectaculaire : L’entreprise vise à construire à Seattle un complexe de bureau avec trois voûtes de verre gigantesques qui ressembleront à des serres et qui hébergeront des grands et vieux arbres se trouvant sur le site.