ok Nous utilisons des cookies sur notre site pour vous permettre le meilleur service possible. Plus d'informations peuvent être trouvées ici.

On entend avec les yeux : Voilà les salles de concert les plus spectaculaires du monde

Hambourg, févr. 06, 2014 - Ou opéra, ballet ou comédie musicale – les salles de concert modernes ne se confient plus uniquement à des représentations excellentes, elles se confient aussi à des designs extraordinaires qui offrent au spectateur un show grandiose même avant qu’il n'ait pris sa place. Partout dans le monde, des architectes star conçoivent de plus en plus des salles de concert qui éblouissent par leurs formes, couleurs et matériaux frappants. Emporis (www.emporis.fr), fournisseur international de données sur les bâtiments, vient d’en assembler une sélection des exemplaires les plus spectaculaires du monde.

Un exemple très actuel pour une salle de concert extraordinaire est l’Heydar Aliyev Center à Bakou. Ce bâtiment blanc à forme ondulatoire semble être fondu dans le paysage urbain. Mais ce n’est pas seulement depuis le début du 21e siècle que des architectes se concentrent sur des designs tellement spectaculaires : 50 ans auparavant déjà, Hans Scharoun a conçu, avec la Philharmonie à Berlin, une salle de concert anguleuse, ressemblant à une tente. Achevée en 1963, la Philharmonie avait initialement une façade en ocre peu audacieuse ; revêtu d’aluminium jaune d’or aux années 80, l'édifice devenait ainsi un emblème extravagant de Berlin.

Des formes géométriques et anguleuses, on les trouve aussi chez la Cidade das Artes à Rio de Janeiro et la Walt Disney Concert Hall à Los Angeles. Tandis que la première d’eux joue avec une combinaison de dalles arquées et des piliers en béton, franchises par des fenêtres et des évidements, la Walt Disney Concert Hall semble être composée de plaques métalliques rondes ou carrées s’imbriquant les unes dans les autres. Ainsi, le design du bâtiment a l’air d’une fantaisie insolite de l’architecte mais donne en même temps une image harmonieuse.

Pour voir un programme contrasté à ces formes pointues et anguleuses, il faut néanmoins aller à Singapour, Pékin ou bien Gateshead, en Angleterre du Nord-Est : L’Esplanade Concert Hall ressemble à un escarbot grâce à sa silhouette hémisphérique tandis que le Sage Gateshead a l’air d’une chenille en verre. Par contre, le National Centre for the Performing Arts, bâtiment rond complètement entouré d’eau, ressemble moins à un animal et plutôt à un OVNI gîté.

Cette tendance de bâtir des salles de concert spectaculaires ne diminuera pas : Dans les années qui viennent, plein de salles neuves verront le jour. Exemple proéminent : l’Elbphilharmonie à Hambourg. Ce gigantesque édifice à 110 mètres de hauteur devra enfin être complétée en 2016, après neuf ans de construction. La comparaison directe montre cependant : Une longue durée de construction n’est pas si rare – il a fallu quand même 14 ans pour achever le renommée Sydney Opera House.

Download Additional Information