ok Nous utilisons des cookies sur notre site pour vous permettre le meilleur service possible. Plus d'informations peuvent être trouvées ici.

L’excellence de l’architecture : Voilà les universités les plus spectaculaires du monde

Hamburg, févr. 25, 2014 - Des auditoires dans les hauteurs, des bibliothèques couronnées de dômes en verre ou des salles de classe angulaires aux murs penchés – nos universités ont beaucoup à offrir, non seulement sur le plan scientifique, mais encore au niveau architectural. Qu’il s’agisse de l’Universiteitsbibliotheek KU Leuven, bâtiment historique de 1928, de la gigantesque coupole en verre de la Philologische Bibliothek à Berlin ou bien du nouveau Campus Luigi Einaudi à Turin qui ressemble à une tente : Emporis (www.emporis.fr), fournisseur international de données sur les bâtiments, vient d’assembler les édifices universitaires les plus spectaculaires du monde.

Les 30 000 étudiants de la Lomonosov Moscow State University aiment viser haut – leur université, construite en 1953 et atteignant une hauteur de 240 mètres, est le plus haut bâtiment universitaire du monde. Sur ses 36 étages, il offre tout ce dont un établissement d’enseignement a besoin : un auditoire de 1 500 places, des salles de classe, une bibliothèque et un musée. Le Mode Gakuen Cocoon Tower offre lui aussi du savoir concentré : Depuis son ouverture en 2008, le gratte-ciel en verre en forme de cocon héberge un total de trois écoles sur ses 204 mètres de hauteur. Ses salles offrent des vues spectaculaires sur Tokyo.

En revanche, les architectes du Swanston Academic Building et du Sharp Centre for Design mettent des accents en utilisant des éléments colorés dans leurs designs. Le premier attire l’œil par sa façade ondulatoire et dentelée qui reflète les couleurs des bâtiments avoisinants. Son intérieur est caractérisé par des nuances en rouge, vert et jaune. Par contre la forme et la peinture du Sharp Centre for Design présentent un contraste criant avec son environnement : Son corps en noir et blanc qui ressemble à un échiquier est construit sur des pilotis multicolores et semble flotter au-dessus des bâtiments voisins.

Peut-être moins coloré, mais pas du tout moins spectaculaire est la Bradfield Hall à la Cornell University. L’édifice en brique, composé de piliers ronds et anguleux, n’a presqu’aucune fenêtre, ce qui lui donne l’apparence imposante d’un fort médiéval. Le Graduate Centre de la London Metropolitan University et le Run Run Shaw Creative Media Centre à Hong Kong misent eux aussi sur des façades monochromatiques, en gris ou blanc respectivement. Néanmoins, ces bâtiments sautent directement aux yeux : Leurs murs penchés aux fenêtres étroites semblent s’enfoncer les uns dans les autres.

Où que l’on regarde, les universités attachent une importance croissante à l’architecture spectaculaire. Grâce à cette tendance, on fait même démolir des résidus massifs des années 60 et 70, comme par exemple à Francfort sur le Main, où l’AfE-Turm a été rasé le 2 février 2014. Lors du plus grand dynamitage en milieu urbain qui ait jamais eu lieu en Europe, cet édifice de la Johann-Wolfgang-Goethe-Universität, achevé en 1972, a été détruit en quelques secondes.

Download Additional Information