ok Nous utilisons des cookies sur notre site pour vous permettre le meilleur service possible. Plus d'informations peuvent être trouvées ici.

Le gris, c’est fini ! – Voici les grands immeubles les plus colorés du monde

Hamburg, nov. 13, 2013 - Vous croyez que nos métropoles ne sont que des jungles en béton gris ? – Eh bien non ! Il existe partout des immeubles qui vous font voir toutes les couleurs, du rouge alarme au jaune soleil en passant par le bleu turquoise. Leurs façades montrent l’ensemble des couleurs de l’arc-en-ciel ; leurs designs créatifs rompent la tristesse des blocs en béton et frappent l’imagination. Une liste des immeubles les plus colorés du monde a maintenant été rassemblée par Emporis (www.emporis.fr), fournisseur international de données sur les bâtiments.

Le nom est déjà tout un programme chez le Colorium, le bâtiment sans doute le plus connu du Medienhafen (« port des médias ») de Düsseldorf en Allemagne. La façade extraordinaire, composée de plus de 2 200 panneaux en verre rectangulaires, a été revêtue, par un procédé de sérigraphie, de 17 motifs géométriques multicolores différents. Le dernier étage, qui s’étend au-delà du bassin portuaire, se fait remarquer grâce à sa couleur rouge vif et son éclairage nocturne.

Chaque centimètre du design lumineux et intense du First World Hotel à Genting en Malaysie rayonne la joie de vivre, le plaisir et notamment le repos de la grisaille quotidienne, ce qui donne au bâtiment un effet paradisiaque. Il n’est pas du tout surprenant que le First World Plaza, place de presque cinq hectares qui se trouve au-devant de l’hôtel, offre une large gamme de divertissements, y inclus un parc de loisirs, un casino, une scène de spectacle et d’autres attractions.

Par contre, le Mercury City à Moscou, gratte-ciel à une façade coruscante cuivrée, ne peut pas rivaliser avec le jeu de couleurs fascinant du First World Hotel. Néanmoins, le bâtiment montre avec son aspect noble et impressionnant qu’une apparence brillante peut très bien réussir en une seule couleur. Le bâtiment de presque 339 mètres de hauteur émerge de la silhouette urbaine de la capitale de Russie et séduit en outre par sa performance environnementale et sa construction durable.

Tous ces immeubles colorés n’offrent pas seulement une alternative bienvenue aux bâtiments uniformes, ils ont aussi une influence positive sur l’humeur et, entre autres, sur la mémoire et le temps de réaction de ses observateurs, selon une recherche actuelle de scientifiques de l’Université d’Essex en Angleterre. Surtout en hiver, quand il fait souvent gris, des couleurs intenses dans une silhouette urbaine vive peuvent aider à chasser le blues hivernal.