ok Nous utilisons des cookies sur notre site pour vous permettre le meilleur service possible. Plus d'informations peuvent être trouvées ici.

Chez soi au 101e étage : Les plus hauts édifices d’habitation du monde

Hamburg, oct. 29, 2013 - Dubaï domine le marché du logement au-delà des nuages : Sept des dix plus hauts bâtiments d’habitation du monde se trouvent dans la métropole au golfe Persique. Les raisons les plus importantes pour le boom dans la construction de ces palais résidentiels gigantesques – surtout aux Émirats arabes unis – sont le désir de reconnaissance et de prestige ainsi que la démonstration de croissance économique. La liste des dix plus hauts édifices d’habitation du monde a maintenant été assemblée par Emporis (<a href="http://www.emporis.fr">www.emporis.fr</a>), fournisseur international de données sur les bâtiments.

Il ne faut que 15 minutes à pied pour visiter les quatre plus hauts immeubles résidentiels, car ils se trouvent tous au quartier populaire de Dubaï Marina. Ce n’est peut-être pas une princesse qui habite dans le Princess Tower, l’immeuble à la tête du classement, mais en revanche, la tour de 441 m est idéalement située sur le front de la mer, avec une vue sur l’île artificielle de Palm Jumeirah. Avec une hauteur de 395 m, 23 Marina occupe la deuxième place, suivi par Elite Residence, immeuble de 380 m. The Torch, comme les deux autres bâtiments seulement à un jet de pierre du Princess Tower, atteigne la quatrième place avec une hauteur de 337 m.

En dehors des Émirats arabes unis, il n’y a que deux bâtiments qui atteignent les Top 10 – le Q1 Tower à la côte est de l’Australie et le Capital City Moscow Tower à Moscou, capitale de la Russie. Le premier d’eux n’est pas seulement le plus haut gratte-ciel de l’hémisphère Sud, mais présente aussi d’autres caractéristiques impressionnantes : Outre ses grandes terrasses extérieures qui offrent une vue exceptionnelle sur la Côte d’Or depuis 180 et 230 mètres de hauteur, une forêt tropicale en miniature de 30 m de hauteur est installée du 60 au 70 étage en forme d’un « Sky Garden ». En plus, la tour est couronnée par une énorme pointe en acier, visible depuis une distance de jusqu’à 200 km, qui est illuminée la nuit.

Surtout dans le Golfe, les conditions sont idéales pour la construction de ces palais résidentiels qui dépassent tout. D’un côté, il y a assez d’investisseurs pour de tels projets, d’autre côté, l’urbanisme n'est pas tenu de préserver une silhouette urbaine marquante déjà existante – ce qui favorise l’agrément de ces projets de construction à grande échelle.

Il est pourtant douteux si Dubaï continuera à mener la liste des plus hauts bâtiments d’habitation du monde de façon si souveraine. En 2015 devra être achevé le World One à Mumbai, une tour d’une hauteur prévue de 442 m qui prendra ainsi la tête du classement. En outre, le Diamond Tower à Jeddah en Arabie Saoudite, une tour de 432 m, et 432 Park Avenue à New York (États-Unis) à 426 m dépasseront le leader actuel dès que leurs gros œuvres seront terminés. Ces tours pousseront la compétition pour le plus haut immeuble d’habitation à un nouvel extrême.