ok Nous utilisons des cookies sur notre site pour vous permettre le meilleur service possible. Plus d'informations peuvent être trouvées ici.

Emporis Skyscraper Award 2012 : Le gratte-ciel de l’année se trouve au Canada

Hamburg, sept. 17, 2013 - Le prix d’architecture pour des gratte-ciel le plus renommé du monde, l’Emporis Skyscraper Award, est décerné cette année aux Absolute World Towers à Mississauga au Canada. Les deux tours ont été sélectionnées par un comité d’experts internationaux parmi plus de 300 gratte-ciel avec une hauteur d’au moins 100 mètres qui avaient été achevés en 2012. Cette année, le prix d’Emporis, fournisseur international de données sur les bâtiments, est donné pour la 13e fois.

Les Absolute World Towers, appartenant à un complexe de cinq bâtiments et conçus par MAD et Burka Architects, ont convaincu le jury surtout à cause de leur design exceptionnel : « La rotation organique des deux bâtiments de jusqu’à huit degrés par étage n’est pas seulement un tour de force technique, c'est aussi une heureuse diversion aux formes rigides des hauts immeubles quotidiens », le jury justifie-t-il son choix de donner la première place aux deux tours de 176 et de 158 mètres.

Les Al Bahr Towers, désignés par Aedas Architects, sont arrivés au deuxième rang. Grâce à sa façade innovatrice, ce complexe de gratte-ciel séduit selon des critères et climatiques et esthétiques. La peau extérieure de la façade peut être tournée au gré de la position du soleil afin de réaliser une réduction d’énergie calorifique à l’intérieur du bâtiment. Lors du design, les architectes se sont inspirés des fenêtres « mashrabiya », protection islamique traditionnelle contre le soleil et les regards.

Pour la troisième place, le jury a choisi le Burj Qatar, un gratte-ciel de 238 mètres à Doha. Conçu par les Ateliers Jean Nouvel, le bâtiment éblouit par la conception exceptionnelle de sa façade métallique en grilles. La façade, dont le design au modèle complexe est emprunté – comme chez les Al Bahr Towers – aux fenêtres « mashrabiya » , sert de protection contre le soleil. L’effet impressionnant de la façade ornementale s’épanouit complètement sous la coupole qui couronne ce gratte-ciel à forme cylindrique.

En donnant l’Emporis Skyscraper Award 2012 aux Absolute World Towers, le jury choisit pour la deuxième fois déjà un gratte-ciel canadien comme gagnant. Pour 2001, c’était le One Wall Centre à Vancouver qui avait reçu la première place si convoitée. Surprenant, cependant, qu’il ne se trouve au classement de cette année aucun gratte-ciel des États-Unis, berceau de l’architecture de gratte-ciel. Par contre, des métropoles internationales comme Moscou, Istanbul ou Guangzhou démontrent, avec une diversité impressionnante de bâtiments à nul autre pareils, leur droit à un propre chapitre dans l’histoire de l’architecture de gratte-ciel prééminente.