ok Nous utilisons des cookies sur notre site pour vous permettre le meilleur service possible. Plus d'informations peuvent être trouvées ici.

Bâtiments les plus hauts

Cette page contient le classement officiel d'Emporis concernant les bâtiments les plus hauts du monde. Les données utilisées pour ces statistiques proviennent entièrement d'Emporis.com et sont réglées et contrôlées par l'"Emporis Data Committee".

L'histoire des plus hauts bâtiments du monde

Durée de construction Bâtiment Ville
2007 - jusqu'au présent
Burj Khalifa
Dubai
2004 - 2007
Taipei 101
Taipei
1998 - 2004
Petronas Towers
Kuala Lumpur
Voir toute la liste
construit
en construction
prévu
jamais construit
démoli

Les plus hauts bâtiments, classés par utilisation

Les plus hauts bâtiments, classés par continent

Les plus hauts bâtiments, classés par pays

Qu'est ce qu'un gratte-ciel ?

Pour la plupart de gens, le mot "gratte-ciel" est une notion relative utilisée pour décrire un bâtiment qui semble atteindre le ciel. Dans une ville particulière, on pourrait appeler un bâtiment de 20 étages un "gratte-ciel", tandis que le même bâtiment serait invisible dans le silhouettes urbaines de Shanghai ou New York. Afin d'offrir des statistiques homogènes, les rédacteurs d'Emporis se sont convenus d'une définition métrique d'un gratte-ciel : chaque bâtiment à plusieurs étages qui a une hauteur architecturale (ESN 19417) de 100 mètres (328.08 pieds) au minima. Plus d'informations : Définition d'un gratte-ciel (ESN 24419).

Comment les gratte-ciel sont-ils mesurés ?

Les paramètres utilisés pour mesurer les gratte-ciel sont très controversés car différentes personnes se référent à différents éléments lorsqu'il s'agit de la hauteur d'un bâtiment. Les confusions résultent d'éléments tels que les antennes, sculptures, pinacles et pyramides qui se trouvent au-dessus d'un bâtiment ainsi que les coteaux ou les plateformes élevées. Emporis résout ce problème en recueillant des données pour 8 types de hauteur différents, qui utilisent tous des paramètres différents. Cependant, conformément à la tradition et son rapport aux données architecturales, les statistiques principales publiées sur Emporis reposent sur la hauteur architecturale (ESN 19417). Ce standard compte chaque élément qui appartient au design architectural et qui dépasse le niveau du plus bas des trottoirs avoisinants. Les antennes, paraboles, paratonnerres et autres éléments mis au-dessus du design architectural sont regroupés dans le paramètre 'hauteur de la flèche' (ESN 56239), mais ils ne sont pas comptés dans les statistiques principales car a) on peut les considérer comme des ajouts temporaires posés sur un bâtiment ; et b) cest très difficile de trouver les données correspondantes sauf pour les bâtiments les plus importants. Par contre, même si beaucoup de gens préfèrent les classements de hauteur qui excluent les pinacles et les éléments sculpturaux, il nest pas possible de les exclure sans mésestimer la valeur des éléments du type pyramide et treillis pour lévaluation de la silhouette urbaine. Les standards dEmporis diffèrent de ceux établis par dautres organisations comme CTBUH car Emporis considère toute la construction faite par la main de lhomme, commençant par le fondement, y compris les plateformes dépassant le niveau de la rue. Plus de détails : Types de hauteur (ESN 15705)